Activités du « coup de feu »

C’est « le coup de feu » au Salon international du livre de Québec (SILQ) durant les jours forcément plus achalandés du week-end. Rappelons que, cette année, le SILQ propose, au Centre des congrès de Québec, près de 140 animations, la présence de 1200 auteurs et celle de 675 éditeurs. Parmi le lot d’activités, quelques suggestions du Devoir pour ces derniers jours.

 

Samedi 11 avril

La bibliothèque idéale des grands lecteurs que sont Bernard Pivot (président d’honneur du Salon), le désormais « immortel » Dany Laferrière et Robert Lalonde. Les livres qui les ont guidés, qui font encore avancer leur pensée. À 12 h.

Jusqu’où imaginer la liberté ? Jusqu’où « dire » ? Et quelle place, aussi, pour la violence, pour la haine ? Avec Yanick Lahens, Jean Sioui et un représentant du Pen-Québec, centre qui veut protéger la liberté d’expression et soutenir les auteurs aux droits bafoués. À 13 h.

Confidences d’auteurs jeunesseDiscussion, échange, partage d’anecdotes entre Nathalie Choquette, Annie Groovie et Jacques Goldstyn. À 16 h.

Est-ce que le glas a sonné pour le journalisme d’enquête ? Dans la tourmente d’une grande mutation médiatique, le journalisme de combat et l’enquête traditionnelle sont-ils en voie de disparition ? Avec Jacques Keable, Pierre Cayouette et Jean-François Lépine. À 17 h.

 

Dimanche 12 avril

Rencontre d’auteurs avecFatou Keïta, Emmelie Pophète et Emmanuelle Walters : imaginaires et réalités de la Côte d’Ivoire, d’Haïti et des Amérindiens. À 10 h.

Le docteur Alain Vadeboncoeur, le journaliste Vincent Marissal et l’historien Laurent Turcot sont réunis pour cette discussion entre auteurs. À 11 h 30.

Jusqu’au dimanche 12 avril, 17 h.