L’auteure Harper Lee «humiliée»

L'auteure Harper Lee en 2010
Photo: Penny Weaver Associated PressQ L'auteure Harper Lee en 2010

Avait-elle donné son avis ? Était-elle vraiment d’accord ? L’enthousiasme suscité par l’annonce d’un deuxième roman de l’Américaine Harper Lee, 55 ans après son best-seller Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, a depuis cédé la place au doute et à la controverse.

Mme Lee, 88 ans, a fait savoir ce week-end par son avocate Tonja Carter qu’elle était « extrêmement blessée et humiliée » par ceux qui doutent qu’elle ait réellement donné son accord à la publication de Go Set a Watchman, écrit dans les années 1950, et qui, selon son avocate, a été retrouvé cet automne dans des cartons.

Harper Lee vit dans une maison de retraite de Monroeville en Alabama. Elle aurait souffert d’un AVC en 2007. De tout temps extrêmement réservée, elle ne donne pas d’interview.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, son seul roman jamais publié, lui avait valu un prix Pulitzer en 1961, un an après sa sortie. Il a été vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.