Histoire de ma sexualité, Arthur Dreyfus

​Né à Lyon, Arthur Dreyfus est un jeune écrivain de vingt-huit ans, auteur de deux romans. Il tente, affirme-t-il, avant qu’il ne soit trop tard, de décrire comment l’abstraction du sexe s’est imposée à l’enfant qu’il fut. Il accumule les anecdotes, les paroles de la famille, des amis. Il les livre dans ce qu’il propose comme roman. Ses remarques sont ironiques, impertinentes, souvent banales. Il fait part de ses lectures, de ses rencontres. La sexualité intervient, mais n’est point toujours le centre. Il indique son homosexualité, ses divers partenaires, qu’il affuble de noms d’emprunt, ainsi que les réactions de son entourage, à commencer par sa mère, suivie par sa grand-mère. Le roman demeure un projet. Le lecteur a l’impression que l’auteur adopte un style Twitter et Facebook pour consigner des pages d’un roman hypothétique où les personnages, la chronologie et le récit sont absents. Est-ce une nouvelle forme d’écriture ou une simple acceptation de la technologie ?

Histoire de ma sexualité

Arthur Dreyfus, Gallimard, Paris, 2014, 361 pages

À voir en vidéo