Châteaux Bordeaux, T5: Le classement, Corbeyran et Espé

Ça fermente encore un peu plus dans le tome 5 de ce polar dessiné qui prend racine dans l’univers des vins du Bordelais et de ses manigances parfois sordides pour s’assurer de faire de l’or avec du vin. On suit toujours de près la pétillante Alexandra Beaudricourt qui, en récupérant le domaine du Chêne Courbe — un Margaux —, après la mort faussement accidentelle de son père, a récupéré aussi beaucoup d’ombre et de mystères. En découvrant que le cru, classé dans le temps, ne l’est plus, la jeune fille va cette fois lever le voile sur une bien étrange mécanique dans laquelle la femme de l’autre est franchement louche et la femme de chambre se fait salement intimider. Très cinématographique, habile et rondement mené, ce nouveau chapitre qui nourrit l’intrigue, à grands coups d’hommerie et de trahison, a un fini très racoleur, c’est vrai, mais il a l’avantage de ne pas tomber sur l’estomac et de ne pas entêter.

CHÂTEAUX BORDEAUX

Éric Corbeyran et Espé Glénat, Grenoble, 2014, 48 pages

Tome 5?: Le Classement