Les ventes de livres en légère hausse en 2013

Sur une base individuelle, les ventes annuelles de livres par habitant atteignaient 54 $ en 2013.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir Sur une base individuelle, les ventes annuelles de livres par habitant atteignaient 54 $ en 2013.

Les ventes annuelles de livres neufs ont connu une légère augmentation en 2013 au Québec, après quelques années de baisses consécutives.

L’Institut de la statistique du Québec a indiqué lundi que les ventes de livres neufs de la part des éditeurs, distributeurs, librairies, grandes surfaces et autres points de vente ont atteint 688 millions au Québec en 2013, par rapport à 678 millions en 2012. Il s’agit d’une hausse de 1,5 % ou 10 millions entre les deux années.

Depuis l’année 2008, la tendance était à la décroissance. Elles avaient ainsi connu une baisse de 4,1 % en 2012.

Sur une base individuelle, les ventes annuelles de livres par habitant atteignaient 54 $ en 2013.

Les librairies à succursales et les librairies en milieu scolaires ont affiché des hausses respectives de 3,4 et 6,4 % en 2013. Toutefois, les ventes des librairies indépendantes ont diminué de 7 %.

Cette enquête de l’Institut de la statistique du Québec mesure les ventes de tous les livres, incluant les livres numériques et les manuels scolaires, et peu importe leur langue.

1 commentaire
  • Michel PROVOST - Inscrit 18 décembre 2014 14 h 22

    Livres et langue française

    Il faudra, un jour, mesurer la consommation de produits culturels en langue française. J'ai l'impression que le dévoilement de ce renseignement serait troublant et démontrerait le déclin de la langue française au Québec, surtout depuis le référendum de 1995.