Le bal des hommes, Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri

Une nuit de 1934, deux fauves sont retrouvés mutilés et émasculés au zoo de Vincennes. Les autorités soupçonnent un trafic d’aphrodisiaques dont sont friands les « invertis » du gay Paris. Le brillant mais taciturne inspecteur Blèche de la brigade des moeurs et son vieux pote Lazare, poivrot au grand coeur, sont chargés de l’enquête, car Blèche est préposé, à la Mondaine, aux « tantes, tapins et travestis » de tout poil. L’enquête, commencée chez un « indic » herboriste, empruntera des dédales imprévus, depuis une histoire louche entre un officier et son aide de camp disparu opportunément dans les tranchées durant la Grande Guerre jusqu’à d’étranges rituels auxquels se livrent des milices pronazies en France. Une intrigue originale qui fait mouche, une langue précise et ciselée, une restitution méticuleuse du Paris interlope de l’entre-deux-guerres : Le bal des hommes, premier roman écrit à quatre mains par les journalistes Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri, est plutôt réussi. On attend avec impatience la prochaine enquête de l’inspecteur Blèche.

Le bal des hommes

Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri, Robert Laffont, Paris, 2014, 280 pages