Chrystine Brouillet quitte La courte échelle

La romancière Chrystine Brouillet
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir La romancière Chrystine Brouillet

La romancière Chrystine Brouillet a annoncé lundi qu’elle ne poursuivrait pas sa collaboration avec La courte échelle, qui vient d’être acquise par Mariève et Raymond Talbot au terme d’une véritable saga. Cela étant, Mme Brouillet laisse ses 38 titres déjà publiés par la maison dans le catalogue de celle-ci. Ce faisant, elle recouvrera ses droits d’auteur impayés, plus de 60 000 $. C’est désormais aux éditions Druide qu’enquêtera la très populaire détective Maud Graham.

« Raymond et Mariève sont des gens sérieux, et je me réjouis que La courte échelle soit sauvée. Ma décision de transférer le personnage de Maud Graham aux éditions Druide découle de l’expérience très positive que j’y ai vécue récemment lors de ma participation à l’ouvrage collectif Crimes à la librairie. Ça m’a donné envie de donner suite. » Laquelle paraîtra cet été.

Toutes les parties ont beau être en bons termes, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une lourde perte pour La courte échelle nouvelle formule, et d’un gain significatif pour Druide. À titre indicatif, La chasse est ouverte, une enquête de Maud Graham publiée en 2012, s’est écoulé à plus de 30 000 exemplaires l’année de sa parution.

Quant à l’autre héroïne de Chrystine Brouillet, Louise l’amoureuse des chats vedette de Chère voisine et de Louise est de retour, elle reste aux Éditions de l’Homme. « Ça se passe très bien et je suis vraiment contente du travail effectué sur le prochain Louise. » La prochaine aventure homicide de cette dernière, La mort mène le bal, sera publiée en février.