Coeur de slush, Sarah-Maude Beauchesne

Billie a 17 ans, une soeur un peu plus vieille, un père médecin récemment abandonné par sa femme retombée en adolescence et un désir équivoque : devenir une femme, c’est-à-dire faire l’amour. Elle est rêveuse, fébrile et obsédée, depuis peu, par un beau cycliste blond qui la trouble. « Je suis mêlée, c’est parce que je grandis, je pense », dit-elle dans ce roman dont elle est la narratrice. Livre ensoleillé — Billie est surveillante de baignade aux glissades d’eau — dont le ton emprunte à la chick-lit et le propos au roman d’apprentissage pour adolescentes, ce roman, oeuvre d’une auteure de 25 ans, est frais, désinvolte et énergique, mais sa trame narrative, mince et redondante, manque de coffre. Sarah-Maude Beauchesne rend bien le romantisme adolescent fragile d’une génération sans ancrages moraux solides, mais elle reste à sa surface, le mime au lieu de le creuser. Les adolescentes, malgré tout, devraient raffoler de ce livre vif, auquel manque la profondeur.

L’auteure sera en séance de signatures au Salon du livre les mercredi 19, samedi 22, dimanche 23 et lundi 24 novembre.

Coeur de slush

Sarah-Maude Beauchesne, Hurtubise, Montréal, 2014, 224 pages