Québec en toutes lettres sort ses masques

L'écrivain français Romain Gary
Photo: Agence France-Presse L'écrivain français Romain Gary

Le festival littéraire Québec en toutes lettres a dévoilé mardi la programmation de sa 5e édition, jouée sur le thème Doubles et pseudos. Nègres littéraires, canulars, pseudonymes, autofiction et autres procédés trompeurs et trompe-l’oeil seront à l’honneur, Romain Gary (alias Émile Ajar, mais alias aussi Fosco Sinibaldi et Shatan Bogat) en tête.

 

Autour de Gary/Ajar — dont on a souligné le 100e anniversaire de naissance il y a quelques semaines —, on trouvera donc une mise en scène de Gros-Câlin par le Théâtre Premier Acte, une lecture d’extraits en bibliothèque et une table ronde avec les fans que sont le dramaturge Guillaume Corbeil, la romancière et traductrice Dominique Fortier et la comédienne et auteure Anne-Marie Olivier.

 

La présence de Lola Lafond, qui a séduit en début d’année presse et public avec sa fausse biographie de Nadia Comaneci La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud), est à souligner. Danseuse et chanteuse avant de se faire auteure, Mme Lafond proposera une lecture musicale de son roman et donnera également un entretien public.

 

La curiosité est piquée également par la création d’un nouveau texte du dramaturge Daniel Danis, Dernier demain, incarné par Roland Lepage.

 

Plusieurs spectacles proposent lectures et mélanges des genres : Kim Thúy partagera la scène avec le slameur David Goudreault ; Herménégilde Chiasson sera à l’honneur, le temps d’une soirée ; danse (Manon Oligny, Karine Ledoyen, etc.) et texte (Martine Delvaux, Simon Dumas, etc.) s’entrecroiseront pour Les oracles ; Aimé Césaire prendra la voix et le corps du comédien Jacques Martial pour refaire son Cahier d’un retour au pays natal.

 

Activités en bibliothèque, films, interactions avec le grand public, numéro spécial des revues Nuit blanche, Québec français et L’écrit primal s’ajoutent à ce festival à large spectre, qui se déroulera à Québec du 9 au 19 octobre.