Regards critiques

Photo: Illustration Tiffet

Ce n’est plus une rentrée, c’est une invasion littéraire. Cette année, entre le 1er septembre et la fin de novembre, 1600 nouveaux titres québécois en français débouleront en librairie, ajoutés aux 8500 titres venus du reste de la francophonie. Est-ce un paradoxe ou une conséquence ? Devant cette abondance de voix et d’imaginaires, il faut encore et toujours défendre la valeur de la littérature, stimuler les lectures critiques, remettre les livres au coeur de l’actualité et des débats, comme continue et continuera à le faire Le Devoir.