12 août : acheter un livre québécois

L’initiative a démarré, d’abord discrètement, sur les réseaux sociaux : les auteurs Patrick Cazeault (Averia, Ada) et Amélie Dubé (Sur les terres de Kianah, Ada) ont invité tout un chacun à acheter le 12 août un livre québécois, afin « de stimuler la demande » et d’ensuite « observer le résultat ». « Si un gars peut amasser 50 000 $ sur Kickstarter pour préparer un grand bol de salade de patate… je dis qu’on peut transformer le marché du livre, ne serait-ce qu’une journée, grâce à nous tous, » indiquent les auteurs sur la page Facebook Le 12 août : j’achète un livre québécois. Quelques librairies ont suivi l’élan : Carcajou à Laval et Vaugeois à Québec ont consacré des étalages pour encourager la vente d’ouvrages québécois en ce milieu d’été, une période pas particulièrement faste habituellement pour les ventes de livres d’ici. La librairie Gallimard propose une livraison gratuite à ses acheteurs Internet qui acquerront 2 titres québécois entre le 11 et le 18 août. Les acheteurs seront-ils aujourd’hui au rendez-vous ? N’y aura-t-il là qu’un étalage sur Facebook de bonnes intentions — plus de 8000 personnes y ont annoncé leur participation — et d’autopromotion d’auteurs en mal de lecteurs ? Seuls les libraires pourront répondre…

À voir en vidéo