Serge Reggiani, L'acteur de la chanson, Daniel Pantchenko

Si Serge Reggiani fut un si grand interprète, c’est notamment parce qu’il était d’abord un grand comédien, suggère Daniel Pantchenko, journaliste spécialisé dans la chanson française. Dix ans après sa mort, à 82 ans, survenue le 22 juillet 2004, celui qu’Isabelle Boulay chante aujourd’hui si bien est la vedette de cette grande biographie, axée principalement sur l’œuvre du chanteur. La vie privée de l’artiste est évoquée (son alcoolisme, ses difficultés financières, le suicide de son fils chanteur Stephan), mais c’est la carrière, entre pièces de théâtre, films et surtout chansons, qui constitue le cœur du propos. Dans les années 1960, le comédien, partisan des socialistes, suscite l’enthousiasme du grand public français et québécois en devenant, sur le tard, un chanteur profond à la voix chargée de mélancolie, ami de Barbara et de Moustaki. Ce riche et sobre récit de son parcours fait revivre une grande époque de la chanson française.

À voir en vidéo