L’avocat, le nain et la princesse masquée, Paul Colize

L’écrivain belge Paul Colize a surgi comme une météorite il y a un an ou deux avec un récit fabuleusement déstabilisant (Back up, Gallimard). Le revoici avec une histoire menée sur les chapeaux de roues et qui sent l’arnaque dès le départ, alors qu’un avocat spécialisé dans les divorces flamboyants est soupçonné d’avoir tué une de ses nouvelles clientes. Il décide de disparaître et de trouver lui-même le coupable afin de prouver son innocence. Comme d’habitude, l’écriture est vive et les passages d’une scène à l’autre, toujours inattendus. Colize a un sens du rythme qu’on ne retrouve nulle part même si cette histoire n’arrive pas à la cheville de celle qui l’a fait connaître…

La Manufacture de livres

Paul Colize, Paris, 2014, 316 pages