1914-1918. La violence de guerre, Stéphane Audoin-Rouzeau

La guerre photographiée « au ras du sol », la réalité quotidienne de la guerre à travers l’oeil du combattant- photographe, c’est ce que propose l’historien Stéphane Audoin-Rouzeau, qui a réuni les photographies de trois officiers de l’armée française. Henri Pétin, Jean Pochard et Robert Musso ont vu, vécu et documenté la guerre de 1914-1918 malgré l’interdit. Au fil de ces 120 clichés inédits, la violence de la guerre se lit dans les paysages dévastés, sur les corps fatigués et mutilés des combattants, dans l’interminable et angoissante attente des tranchées, ainsi qu’à l’arrière-front au moment de panser les blessures et de prendre un peu de repos. Loin de l’image officielle de la guerre héroïque, ces archives permettent à ce spécialiste de la Grande Guerre de montrer et de commenter les différentes facettes de l’expérience combattante et, à travers elle, c’est la violence même qui se donne à voir, « violence sans laquelle toute approche du premier conflit mondial constitue une proposition absurde ».

1914-1918 La violence de guerre

Stéphane Audoin-Rouzeau