Sous le signe de la Colombie, et d’ici

Voilà 15 ans que le Festival de la poésie de Montréal monte sa tente place Gérald-Godin, devant le métro Mont-Royal. Quinze ans que les éditeurs viennent y montrer leurs livres, leurs nouveautés et leurs incontournables, que les poètes y signent, lisent et discutent. Au fil du temps, le Festival a essaimé en d’autres lieux de la ville. Aux rendez-vous connus — spectacles, tables rondes, remise du prix du Festival, lectures —, quelques nouvelles propositions seront de la fête. Le tout sous le signe de la Colombie, pays invité, et des liens d’amitié qui unissent le Québec et l’Amérique latine.

 

Quoi de neuf, donc ? La poésie dans les librairies : plus d’une vingtaine de poètes iront lire dans une quinzaine de librairies de Montréal. Vous hésitez à vous déplacer ? Tâtez de votre souris ; sur votre écran rétro-éclairé, certaines des huit vidéos-poèmes lancées sur la Toile : trois minutes de récitation des mots de Patrice Desbiens, de Carole David, de Daniel Leblanc-Poirier et consorts, mis en sons et images par des vidéastes.

 

Hommages seront rendus lors de cette édition : deux activités, dont une exposition, saluent le centenaire de la naissance de l’immense Octavio Paz ; deux autres ramènent la très belle poésie de Genviève Amyot ; et Claude Haeffely, fou poétisant, marqueur dans la littérature aussi par son travail aux éditions Erta et à l’Hexagone, sera honoré par une soirée spéciale.

 

Le public pourra découvrir trois poètes colombiens, de trois générations différentes : Olga Elena Mattei, Juan Manuel Roca et Andrea Cote. Les rapports et les amitiés poétiques particulières que le Québec entretient avec l’Amérique latine, avec force coéditions, traductions et invitations aux festivals, seront analysés et pensés lors du colloque de la journée des professionnels.

 

Toute la programmation, étalée du 2 au 8 juin.

 

Pavé poésie

 

Une autre activité, nouvelle, axée sur la « poésie de rue », arpentera l’avenue du Mont-Royal, partageant avec le Festival de poésie quelques dates, ainsi que les apéros poétiques où lectures et musique se tisseront. Sur la place publique qui porte son nom, des étudiants livreront un Cantouque à Gérald Godin. Les documentaires de Labrecque et Masse sur La nuit de la poésie, version originale ou reprise en 1980, seront projetés chaque soir. Des recueils attendront les lecteurs au parc des Compagnons-de-Saint-Laurent, le transformant en bibliothèque à ciel ouvert. S’ajoute aussi une ligne poétique, 24 heures sur 24, où on pourra, aux sombres heures de l’insomnie, se faire réciter des vers. Pavé poésie complète sa programmation par des spectacles de Dany Placard, de Salomé Leclerc et de Viviane Audet. De la poésie, le travail de ces chansonniers ? Aux spectateurs d’en décider.

 

Toute la programmation, du 5 au 8 juin.