Livre – Jane & Serge: A Family Album, Andrew Birkin

Archétype du dandy de Carnaby Street, futur assistant de Stanley Kubrick et fou de photo, le bel Andrew Birkin croquait déjà sa craquante Jane de cadette au temps où elle était mariée au John Barry des musiques de James Bond et se montrait (furtivement !) le poil pubien dans le Blow Up d’Antonioni, à peine majeure en 1966 et pas encore devenue « l’ex-fan des sixties / petite baby doll » de Gainsbourg. Il était forcément là deux ans plus tard, quand Jane et Serge devinrent Jane et Serge, lui en repérage pour le Napoléon dudit Kubrick (voir texte d’Odile Tremblay en page F 5), eux en plein tournage de Slogan. « Je suis tombée amoureuse de Serge, Andrew est tombé amoureux de Serge, Serge est tombé amoureux d’Andrew, on était un trio […] », résume la p’tite soeur du grand frérot dans la préface de ce fort beau livre de photos, assorti d’artefacts reproduits (cahier de planches contacts, affiches, etc.). Moitié album de famille, moitié regard de pro sur des proches, c’est l’hommage de frangin Andy, beau-frère Andy, oncle Andy. Manquait seulement ça au plein rayon Jane-Serge de la bibliothèque-discothèque : le regard intime.

À voir en vidéo