Le livre papier reste le préféré

Le bon vieux livre papier, parfois lourd et encombrant, ne serait pas près de se faire détrôner dans le coeur des lecteurs américains par ses équivalents numériques. Une étude de l’Université du Colorado, commanditée par la société de solution d’impression numérique Ricoh, a dévoilé que 60 % des livres téléchargés ne sont pas lus. The Evolution of the Book Industry : Implications for U.S. Book Manufacturers and Printers révèle ainsi que 70 % des répondants ne pensent pas abandonner le livre imprimé d’ici 2016. Les raisons ? La fatigue beaucoup moindre des yeux avec la version papier, le fait que la vue, le contact, le toucher d’un livre sont importants, comme la possibilité de le ranger dans sa bibliothèque.