«Le petit guide du Plan Nord», Michel Hellman

Qui a dit que le Plan Nord, ce vaste programme de développement économique des régions nordiques du Québec, lancé par les libéraux de Jean Charest en 2011, manquait de poésie ? Certainement pas le jeune bédéiste Michel Hellman, ancien critique d’art visuel au Devoir, qui a décidé, dans ce carnet de voyage pour le moins atypique, de retirer le nord du 49e parallèle des mains des politiciens intéressés et des promoteurs sans scrupule pour en montrer le beau, l’humain, le naturel et le spirituel. Plutôt éloigné de son Mile End (Pow Pow), charmant petit roman graphique, mais très proche de son Iceberg (Colosse), exercice de style et de découpage sur le thème de l’hiver, ce petit guide pour apprivoiser le Québec boréal se révèle un délicieux poème visuel «partant de la fenêtre de mon appartement jusqu’aux grands espaces idéalisés», explique-t-il, où la densité d’un trait, et l’absence de mots, vient prendre le dessus sur l’épaisseur du débat — au sens d’épais — qui afflige souvent ces terres lointaines.

À voir en vidéo