Yves Bonnefoy récompensé au Mexique

À 90 ans, le poète français Yves Bonnefoy — Traité du pianiste, Ce qui fut sans lumière, La longue chaîne de l’ancre (tous au Mercure de France) — est devenu le premier écrivain francophone à recevoir le prix de la Foire internationale du livre de Guadalajara, au Mexique. Il devient ainsi le quatrième écrivain de langue non espagnole récompensé, après les Brésiliens Nelida Pinon et Rubem Fonseca, et le Portugais Antonio Lobo Antunes. Bonnefoy, qui a traversé les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale, a pour l’occasion dit que la poésie est « d’autant plus nécessaire que le monde autour de nous se désagrège », commentant la période économique délicate en Europe. « Il est peut-être plus facile de transgresser le discours ordinaire quand on constate à quel point il est lui-même désagrégé, dangereux, en péril de désastre. Aujourd’hui quand tout va mal, il est peut-être plus facile de retrouver la parole profonde », a poursuivi le poète.


Avec l’Agence France-Presse

À voir en vidéo