Le Goncourt a quatre finalistes : Lemaitre, Toussaint, Tuil, Verger

Paris – L’Académie Goncourt a dévoilé mardi son ultime sélection de quatre romans en lice pour le plus prestigieux et convoité des prix littéraires français, décerné cette année le 4 novembre. La deuxième sélection, le 1er octobre, comportait neuf romans. Le Goncourt sera proclamé lundi à 12 h 45 (11 h 45 GMT) chez Drouant, sélect restaurant parisien où sera attribué le même jour le prix Renaudot.

 

Les finalistes sont Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut (Albin Michel), Jean-Philippe Toussaint pour Nue (Minuit), Karine Tuil pour L’invention de nos vies (Grasset) et Frédéric Verger pour Arden (Gallimard).

 

La compétition risque d’être ardue entre Pierre Lemaitre, venu du roman policier, qui signe un roman époustouflant sur les démobilisés de la Première Guerre mondiale condamnés à l’exclusion, en lice pour trois autres prix, Jean-Philippe Toussaint, qui clôt avec Nue sa tétralogie sur Marie, un cycle romanesque à l’univers poétique, fantaisiste et sensible, Frédéric Verger, dont le premier roman exubérant se situe dans un pays imaginaire en guerre, et Karine Tuil, qui livre une fresque impitoyable sur le mensonge, la honte des origines et l’imposture.

 

Le prix Goncourt a été attribué en 2012 à Jérôme Ferrari pour Le sermon sur la chute de Rome.