Livre - Mirror Lake, Andrée A. Michaud

Robert Moreau, le protagoniste de Mirror Lake — roman qui a inspiré le récent film Lac Mystère —, s’installe avec son chien Jeff dans un chalet meublé d’un coin perdu du Maine, au bord d’un lac apparemment paisible, emportant dans ses bagages un dégoût profond des hommes et de toute son époque. La tranquillité du quinquagénaire se butera à des obstacles : un voisin envahissant, des ennuis, une pléiade de personnages troubles qui vont vite s’inviter chez lui. D’abord paru en 2006, le septième roman d’Andrée A. Michaud, qui avait remporté le prix du Gouverneur général en 2001 avec Le ravissement, emprunte une fois encore comme toile de fond le motif du double. L’occasion d’explorer la folie dans tous ses états et cet espace flou qui borde le réel et l’illusion. Dans un mélange de film noir et de comédie fantastique, la retraite anticipée de Robert Moreau tourne rapidement à la catastrophe. Histoire de cadavre perdu, de mystérieux criminel en cavale, de roman noir qui transforme la vie de ceux qui le lisent, Mirror Lake est aussi une fable sur la misanthropie entravée et la transmigration des âmes. Un climat à la Stephen King mêlé d’un peu du film Deliverance et d’une bonne pointe d’humour.