Prix des livres : le ministre Maka Kotto promet d’agir dans des délais raisonnables

Le ministre de la Culture et des Communications a promis de donner suite « dans des délais raisonnables » à la commission parlementaire sur la pertinence d’une réglementation du prix des livres neufs qui s’est conclue jeudi dernier.

 

Maka Kotto ne « prendra pas cinq ans » pour proposer des mesures afin de consolider l’industrie du livre, notamment son réseau de librairies indépendantes, bouleversé par les mutations numériques et celles du marché du commerce de détail, a déclaré le ministre par voie de communiqué mardi.

 

Le milieu professionnel de l’édition réclame une intervention de l’État depuis quelques années. Il propose une politique limitant les rabais à 10 % sur le prix des livres neufs, pendant une période de neuf mois.

 

Le ministre a dressé six constats, à l’issue de cette commission parlementaire, qui risquent de paver la voie d’éventuelles mesures législatives :

 

la mobilisation sans précédent du milieu du livre en vue de sauver la librairie agréée indépendante ;

le précieux héritage de la Loi du livre, saluée ici comme ailleurs, un acquis à protéger et à consolider ;

le milieu a été proactif à l’égard des bouleversements numériques et de la consommation;

la contribution du gouvernement à l’essor et au rayonnement du milieu ;

l’effet structurant mais non suffisant des réglementations du prix des livres à l’étranger.

Le Québec doit se préoccuper des compétences en littératie de la population.

À voir en vidéo

4 commentaires
  • Daniel Gagnon - Abonné 25 septembre 2013 05 h 52

    In secula seculorum

    Cinq ans? Autant dire cinq siècles en ce monde!

    Avez-vous vu les enjambées d'un Jeff Bezos de Amazon par exemple en cinq ans? C’est effroyable, il a acheté le Washington Post avec un seul pourcent de sa fortune…

    En dix ans, les géants de la vente en ligne ont gonflé et enflé (Amazon vend maintenant aussi des chaussures en ligne) et comme des rapaces à l'infini appétit, ils ont pris possession de territoires immenses, c’est sans précédent.

    Un exemple de l’attitude, de l’ouverture? Les organisations charitables du nord-est américain ont déploré n’avoir reçu aucune donation d’Amazon, la deuxième compagnie en valorisation boursière, plus riche que Boeing…(Le Monde). Alors que Warren Buffet et Bill Gates donnent l’essentiel de leur fortune, Bezos de Amazon a financé une campagne contre l’augmentation de impôts aux super-riches.

    Alors? Cinq ans vraiment?

    Qu'est-ce qu'il attend le ministre Kotto?

    • François Desjardins - Inscrit 25 septembre 2013 08 h 14

      Monsieur Gagnon, avons-nous lu le même article? Moi j'ai lu: [...] Maka Kotto ne « prendra pas cinq ans » pour proposer des mesures [...]

    • Daniel Gagnon - Abonné 25 septembre 2013 13 h 43

      Merci Monsieur Desjardins...

      Quand les pas de géants amazoniens et autres résonnent en tonnerre à nos portes et secouent la marmite des libraires d'un train d'enfer, même une attente de cinq mois me paraîtrait longuette.

  • François Desjardins - Inscrit 25 septembre 2013 08 h 15

    Et il est venu à vous comment ce livre?

    Quand on songe à cette conscience que prend peu à peu le consommateur concernant les conditions dans lesquelles ont été produits la viande qu'il consomme, aussi bien que son pantalon, cela nous permet peut-être de penser qu'il en sera de même, concernant les conditions dans lesquelles sont offerts des livres, sur le web.

    On n'aime pas acheter je crois, j'espère, des biens produits pas des faiseurs d'esclaves...