Une autre vie pour Hôtel Jolicoeur

Il aura suffi d’un mois pour que s’envolent les 350 exemplaires du livre Hôtel Jolicoeur, ovni littéraire sociofinancé lancé en catimini au printemps dernier. Le Devoir avait craqué pour cette incursion en images et en imaginaire dans l’ancien bordel du même nom, au coin des rues Ontario et Papineau, à Montréal. Le projet porté par la graphiste Mireille St-Pierre réunit une équipe formée de jeunes auteurs, photographes, illustrateurs et designers graphiques comme Sophie Cadieux, Guillaume Corbeil ou Jérémie Battaglia, qui ont eu la chance de s’imprégner une dernière fois des lieux avant que ceux-ci ne soient transformés en condos. Une seconde édition à couverture souple sera offerte par plusieurs librairies indépendantes, mais aussi par quelques chaînes, dont Renaud-Bray et les librairies Raffin.

À voir en vidéo