Livres - Histoire de la Turquie, Hamit Bozarslan

Histoire
Histoire de la turquie - De l’empire à nos jours
Hamit Bozarslan
Tallandier
Paris, 2013, 591 pages

Ni islamiste ni nationaliste, la Turquie est « gökalpienne », soutient Hamit Bozarslan, directeur de recherche à l’EHESS, dans son Histoire de la Turquie. « Gökalpienne » ? Ziya Gökalp (1876-1924) est l’un des théoriciens du comité Union et Progrès, responsable de la révolution de 1908, de l’entrée en guerre de l’Empire aux côtés de l’Allemagne en 1914 et du génocide des Arméniens de 1915. Devenu la référence des islamistes de l’AKP au pouvoir à Ankara, Gökalp est l’auteur d’une synthèse sur l’identité nationale, fondée sur la turcité, l’islamité et l’occidentalité. L’ouvrage de ce jeune historien, considéré en Europe comme l’un des meilleurs spécialistes, rompt avec les lieux communs d’une Turquie carrefour des intérêts stratégiques des puissances. Sans tabou ni complaisance, il se singularise par son approche sociologique, sa méthode comparatiste et ses références bibliographiques. Il défend l’idée que l’historiographie turque est en train d’accoucher d’une dissidence, dont il se revendique lui aussi. Ce courant, héritier des idéaux de liberté, tire aujourd’hui la sonnette d’alarme sur le tournant autoritaire de l’AKP en 2012 et l’émergence d’une nouvelle pensée officielle, basée sur la grandeur du passé ottoman et la promesse d’un avenir puissant.

À voir en vidéo