Le prix Ludger-Duvernay est décerné à l’auteure Francine Ouellette

L’écrivaine Francine Ouellette
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir L’écrivaine Francine Ouellette

Le prix de littérature Ludger-Duvernay est décerné à la romancière Francine Ouellette pour l’ensemble de son oeuvre. La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal en a fait l’annonce, lundi, et une cérémonie de remise se tiendra ce mercredi.

L’organisme dit décerner cet honneur à une personne «dont la compétence et le rayonnement dans le domaine littéraire servent les intérêts supérieurs de la nation québécoise».


Francine Ouellette est l’auteure de nombreux romans à succès, dont Au nom du père et du fils et Les ailes du destin.


La Société Saint-Jean-Baptiste fait valoir qu’elle s’impose comme une passionnée d’histoire qui a poursuivi durant une dizaine d’années des recherches approfondies afin d’élaborer le plan de sa saga Feu: La rivière profanée, L’étranger, Fleur de lys et En 1837, j’avais dix-sept ans, paru en 2012.


Le prix lui est décerné pour «une oeuvre majeure de l’histoire et de la littérature du Québec».


Le prix Ludger-Duvernay a été créé en 1944 en l’honneur du fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, imprimeur, éditeur, journaliste, politicien et patriote républicain né en 1799 et décédé en 1852.


Parmi les lauréats figurent Yves Beauchemin, Marie Laberge, Fernand Ouellette, Marie-Claire Blais, Gérald Godin, Louis Caron, Victor-Lévy Beaulieu, Claude Jasmin, Pierre Morency, Jacques Brault, Gaston Miron, Jacques Godbout et Jacques Ferron.