Éric Dupont et Patrick deWitt sont les lauréats du Prix des libraires

Éric Dupont s’est dit «étonné et charmé» de gagner le Prix des libraires pour son roman La fiancée américaine.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Éric Dupont s’est dit «étonné et charmé» de gagner le Prix des libraires pour son roman La fiancée américaine.

Ce sont les romans La fiancée américaine (Marchand de feuilles) et Les frères Sisters (Alto) qui ont eu la faveur des libraires québécois cette année. Ainsi, Éric Dupont et Patrick deWitt remportent respectivement les honneurs nationaux et étrangers du Prix des libraires du Québec.

« Brodé avec doigté par un Éric Dupont au sommet de son art, cet ambitieux roman et grandiose récit dévoile une galerie de personnages plus grands que nature », déclare le jury au sujet de l’oeuvre du premier. « Plonger dans cet univers ludique et rafraîchissant est un véritable passeport pour l’aventure », écrit-on à propos du second.


Joints par Le Devoir, les deux auteurs n’ont pas caché leur bonheur. Le nez pris en otage par les allergies saisonnières, Éric Dupont s’est dit « étonné et charmé ». « Je dois avouer que je n’ai pas eu le temps de lire les autres romans finalistes, ce qui fait en sorte que je n’avais aucun moyen d’évaluer mes chances de gagner […] Le livre a rallié le lectorat et la critique. C’est un roman populaire capable de plaire à des lecteurs plus exigeants. C’est gratifiant de rejoindre un échantillonnage aussi hétéroclite de gens. »


Patrick deWitt rentrait pour sa part de voyage lorsqu’il a appris la bonne nouvelle. « J’étais à l’aéroport, mon téléphone à la main, l’air hébété. Je me souviens des valises qui défilaient devant moi comme dans un rêve. Le ton de mon roman est particulier et je craignais qu’il ne trouve pas son public, qu’il disparaisse. Je suis heureux que ça n’ait pas été le cas. »


Éric Dupont gagne une bourse de 2000 $ remise par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Les deux lauréats recevront une oeuvre de l’artiste Louis hyphen;Georges L’Écuyer. Rappelons, enfin, que le Prix des libraires du Québec fête cette année ses 20 ans. Afin de souligner cet anniversaire, l’Association des libraires du Québec a créé le Prix d’excellence de l’ALQ, qui vise à honorer les « réalisations exceptionnelles » d’un ou une libraire. Manon Trépanier, de la Librairie Alire à Longueuil, en est la toute première lauréate.