Décès d’un éminent historien haïtien, George Corvington

Port-au-Prince — L’écrivain haïtien George Corvington, auteur d’une série d’ouvrages sur la capitale haïtienne titrés Port-au-Prince au cours des ans, est décédé mercredi soir à 87 ans, a-t-on appris de sources familiales.


Membre de la société haïtienne d’histoire et de géographie, George Corvington a rédigé une dizaine d’ouvrages dans lesquels il relate des faits politiques ayant marqué la capitale, mais aussi l’évolution de la première ville d’Haïti, dont la population a quadruplé en 50 ans, passant de 500 000 habitants dans les années 1950 à plus de 2 millions au début des années 2000.


« George Corvington était l’historien de la ville de Port-au-Prince. Il a consacré de 1963 à 2009 huit textes à la capitale. Il a consacré ses dernières forces à écrire le dernier livre de la série publié en 2009, qui raconte la ville avant la dictature des Duvalier [1957-1986] », relate l’historien Pierre Buteau.


Après le séisme de janvier 2010 qui a ravagé la capitale haïtienne, tuant plus de 200 000 Haïtiens et détruisant les principaux édifices, George Corvington a également publié deux ouvrages consacrés au palais présidentiel et à la cathédrale de Port-au-Prince, tous deux détruits lors du tremblement de terre.


« C’est une grande perte pour la société haïtienne », a réagi Pierre Buteau, qui a travaillé avec lui à la société haïtienne d’histoire et de géographie.


« La communauté des historiens vient de perdre un de ses membres éminents. J’ai été l’éditeur de George et la nouvelle m’a bouleversé. Il était un homme d’une grande intégrité, un chercheur passionné et un ami fidèle. Son Port-au-Prince au cours des ans était, déjà du vivant de George, un classique. Nous n’oublierons pas George, le grand historien de Port-au-Prince qui a sauvegardé la mémoire de notre ville », a déclaré à l’AFP l’éditeur et cinéaste haïtien Frantz Voltaire, qui vit au Canada.


Décoré à plusieurs reprises, George Corvington a été fait en 2009 Trésor national vivant par une fondation haïtienne.

À voir en vidéo