Le manuscrit du «Vaisseau d'or» d'Émile Nelligan a été retiré des enchères

Un manuscrit du célèbre poème «Le Vaisseau d'or» d'Émile Nelligan a été retiré des enchères, dimanche.
 
Par voie de communiqué, son propriétaire a indiqué que des pourparlers étaient en cours avec le ministère de la Culture pour que le document demeure dans le domaine public.
 
L'apparition du manuscrit sur le site Internet eBay, la semaine dernière, avait créé tout un émoi.
 
Deux étudiants avaient lancé une levée de fonds pour tenter de recueillir les deniers nécessaires pour acheter le document. Les enchères avaient été lancées à 50 000 $US.
 
Le ministère de la Culture du Québec s'était également attelé à la tâche pour trouver une solution afin que l'œuvre d'Émile Nelligan «demeure au Québec et dans le domaine public»".
 
Sensibles

Le propriétaire du manuscrit a stipulé que «les événements de la semaine dernière ont démontré la grande valeur que vous accordez à ce manuscrit et nous avons été sensibles à vos commentaires».
 
Il se dit heureux «que cette enchère ait permis de nous questionner collectivement, l'espace d'un instant, sur la préservation des biens patrimoniaux au Québec, de faire relire ce poème marquant, et d'avoir donné une place à Émile Nelligan au milieu de toutes les autres actualités».
 
Le vendeur avait indiqué sur eBay que le poème était signé et daté du 4 mars 1912. Il aurait donc été couché sur papier quelques années après la première écriture du poème, qui remonte à 1899.
 
Si cette copie s'avère effectivement authentique, il s'agirait de l'exemplaire qui a été présenté au Musée de la civilisation de Québec en 2008 et 2009 dans le cadre de l'exposition «Or des Amériques».