Un combat pour les livres

L’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) garde l’oeil ouvert sur la bataille que livrent les opposants à l’implantation d’une politique de prix plancher pour les nouveautés en librairie. Dans un texte publié le 27 février sous la plume de Simon Tremblay-Pépin, l’IRIS affirme que l’inflation du prix des livres est moins forte en France, où une telle politique existe, qu’en Angleterre, où elle a été abandonnée en 1997. Entre 1996 et 2007, l’inflation du prix des livres serait de 30,3 % en Angleterre contre 11,9 % en France pour un taux d’inflation générale sensiblement pareil pour les deux pays, soit respectivement 18,8 % et 19,5 %. L’IRIS note en conclusion qu’une réglementation du prix du livre au Québec ne réglerait pas tous les problèmes de ce secteur, loin de là, mais que « les tentatives d’adaptation déjà en cours seront mieux à même de fonctionner si nous préservons la richesse et la diversité du milieu du livre ».

À voir en vidéo