Livre - Lulu Machine, Sébastien Blais

C’est sur le toit de Lulu, la Dodge Dart Custom 1974 de son grand-père, que Sébastien Blais projetait les vues de son cinéparc improvisé sur la façade d’un parc du Centre-Sud, il y a de ça quelques étés. Pour rendre un dernier hommage à sa bien-aimée motorisée, le poète au coeur de rocker a écrit les mémoires de sa Lulu dans une « autofiction » poussiéreuse qui sent le gaz, le vieux gin et le tapis de chambre de motel. Elle est le prétexte, pour l’auteur, pour poser un regard critique saucé de nostalgie sur l’audace et l’intrépidité d’hier, le pied bien calé sur l’accélérateur : « Le vent gris du changement frileux souffle sur cette Terre Kébek qui refuse de boucler la boucle de la liberté. Quand on a les mains liées, on en vient à s’attacher à la sécurité. » Un beau road-trip que publient les éditions Rodrigol. On met la main sur l’un des 250 exemplaires en contactant directement l’éditeur indépendant Rodrigol.