Lire religieux - Le Vatican comme si vous y étiez

Publié en France en novembre 2012, c’est-à-dire avant la nouvelle de la démission de Benoît XVI, cet ouvrage détaillé annonce déjà les événements que nous vivons ces jours-ci. Le 16 avril 2012, en effet, jour de son 85e anniversaire, Benoît XVI fait une confidence à ses proches. « Je suis conscient, leur murmure-t-il, que je vais devoir bientôt me présenter devant Dieu, car j’aborde la dernière ligne droite et je ne sais pas ce que le destin me réserve. » Déjà, en 2010, dans Lumière du monde (Novalis, 2011, pour l’édition française), il disait au journaliste Peter Seewald qu’un pape diminué physiquement et psychiquement avait « le droit et, selon les circonstances, le devoir de se retirer ». La récente annonce de son retrait était donc, pour les connaisseurs, prévisible. « Depuis, en coulisse, la guerre de succession est déclarée, aussi feutrée soit-elle », écrit Caroline Pigozzi.

Cette dernière recense d’ailleurs huit candidats « papables », parmi lesquels on trouve le Hondurien Oscar Andrés Rodriguez Maradiaga, un beau bonhomme de 70 ans qui incarne la gauche cardinalice, et, cela est de notoriété internationale, le Québécois Marc Ouellet, présenté ici comme un « modéré, proche dans le passé des idées lefebvriennes ». C’est ennuyeux, mais un catholique québécois de gauche ne peut que souhaiter, dans ces circonstances, la nomination du premier, considéré comme « trop à gauche pour hériter du siège de Pierre », précise toutefois l’auteure.

Enquête d’une initiée

Vivante introduction à l’atmosphère qui règne au Vatican (où le silence public est d’or), à la vie quotidienne du pape (« d’une sobriété monacale », dans le cas de Benoît XVI), aux finances nébuleuses et à la machine protocolaire du « plus petit État du monde », Le Vatican indiscret n’a rien d’un traité de théologie. Il s’agit, en fait, d’une enquête sur les enjeux politiques et humains qui animent ceux qui font partie du sérail catholique, menée par une reporter qui y a ses entrées, qui respecte cet univers et ses acteurs, qui avoue même être impressionnée par les grandes figures actuelles de l’Église, mais qui sait garder son regard journalistique.

À voir en vidéo