Livre - Fermaille : Anthologie

Le 13 février 2012, des étudiants de l’Université Laval votaient la grève générale, ouvrant ainsi la voie à la plus longue lutte étudiante de l’histoire du Québec. Un an plus tard, « pour les initiés », les fondateurs et rédacteurs de la revue Fermaille lancent un recueil des meilleurs textes qui ont, à coups de rimes indignées, de proses révoltées, de satires effervescentes, de citations insoumises, de courts essais résistants et de collages insubordonnés, façonné ce grand « rêve général illimité ». Pendant que le rêve côtoyait le cauchemar libéral, Fermaille restait éveillé, les yeux grands ouverts dans les nuées des gaz lacrymogènes, pour produire les 14 numéros rassemblés dans le sobre recueil ayant gardé le format des revues parues du 20 février au 22 septembre 2012. Sombre signe, « l’audace tranquille » des auteurs aura choisi dans ses pages d’abandonner le rouge, à l’aube d’un sommet où se régénère lentement la « novlangue néolibérale ». D’où la nécessaire lecture de cette anthologie afin de « forcer l’impuissance généralisée » au moment où le dégel laisse déjà entrevoir le retour des semailles et des révoltes.