Littérature québécoise - Retour vers le futur

André Marois
Photo: Julia Marois André Marois

Imaginez un instant que vous puissiez, une seule et unique fois dans votre vie, revenir une minute en arrière. Le temps qu’il suffit pour zapper un drame, remettre un bras en place, éviter un accident, réécrire l’Histoire. Cette idée un peu folle est au coeur de La Fonction, dernier roman d’André Marois, bon représentant du roman noir québécois et prolifique écrivain pour la jeunesse.

Officiellement identifiée à la fin des années 1950, la « Fonction » permet, en se concentrant, en plissant les yeux et en posant le majeur au-dessus de son nez, de reculer quelques secondes dans le temps. Pour certains, son origine coïncide avec l’explosion des bombes atomiques lâchées sur le Japon. Pour d’autres, étiquetés comme « conspirationnistes », son existence est avérée au moins depuis l’Antiquité.


Ancien militaire converti comme garde du corps, Franck doit signer chaque année, pour conserver son emploi, une déclaration d’honneur assurant de sa « virginité fonctionnelle ». Or, ce père de deux jeunes enfants récemment séparé n’a plus sa Fonction et n’en mène pas large. Pourquoi et dans quelles circonstances l’a-t-il utilisée ? Le lecteur ne l’apprendra qu’à la fin de ce roman habile à la lisière du thriller et du fantastique.


Participant depuis peu à des rencontres du Club des Fonctionnalistes, sortes de réunions des AA ouvertes à ceux qui ont utilisé leur Fonction - et à ceux qui craignent de la perdre -, il y fait la connaissance d’une femme, Rosa, qui milite pour que la Fonction serve pour une noble cause et non pour effacer le « premier bobo » venu.


Car c’est aussi ça, la Fonction : une gamine qui ressuscite son serin, une bande d’émules de Jackass qui veulent repousser les limites (et en revenir), un marché noir pas trop propre. C’est un fardeau ou une deuxième chance. Marois exploite avec dosage les marges philosophiques de cette virtualité.


Et bien sûr, Fonction ou pas, « des milliers de Somaliens mouraient de faim chaque année ».


***
 

Collaborateur

À voir en vidéo