Livre - Le Contretemps, Nathalie Kuperman

Qui s’intéresse à l’écriture des femmes tiendra ce roman pour exemplaire. Publié il y a 22 ans, alors son premier, Kuperman le reprend, le récrit, passe la passion qui en est l’objet au crible du temps. Cette empoignade avec l’écriture est toute féminine, quand le corps est commis par la langue et par le sens de l’imperfection qui touche toute parole, toute expérience, toute vie engagée dans les forces vives de la métaphore et de la folie. Michèle Gazier et Marie-Claude Char sont derrière cette publication, qui dit à la première personne un amour lucide et implacable, qui arpente les sentiments et les jeux scabreux des excès vécus en sachant que rien de bon ne peut en sortir. Les tableaux sont brefs, précis comme l’écriture du nouveau roman, prêts pour une lecture scénique, tant la solitude à deux peut provoquer une hallucination incarnée.

À voir en vidéo