Le Montréalais Josip Novakovich, finaliste au prix Man Booker international

Le nouvelliste, essayiste, romancier et professeur de création littéraire à l’Université Concordia Josip Novakovich se retrouve parmi les 10 finalistes pour le prestigieux prix Man Booker International.


Croate d’origine, Novakovich a signé Three Deaths (Snare Books), son plus récent livre, en 2010. Il est aussi l’auteur d’April Fool’s Day (Harper Collins), d’Infidelities : Stories of War and Lust (Harper Collins), un recueil de nouvelles remarqué par la critique du New York Times, et du recueil de nouvelles Yolk (Graywolf). Entre autres. Novakovich habite aujourd’hui Montréal.


Cette année, deux des finalistes, Vladimir Sorokine et Yan Lianke, ont dû lutter contre la censure dans leurs pays respectifs, selon les organisateurs du prix. Sorokine a vu son travail interdit dans l’ex-Union soviétique. Il est encore considéré dans la Russie d’aujourd’hui comme un provocateur. Les écrits satiriques de Lianke ont été bannis à quelques reprises en Chine.


Parmi les anciens lauréats du prix de 95 000 $, on trouve la Canadienne Alice Munro, le Nigérian Chinua Achebe et l’Américain Philip Roth.


Le nom du gagnant de l’édition 2013 sera révélé le 22 mai à Londres.



Avec La Presse canadienne

***

Les dix finalistes 2013

Le prix Man Booker International est différent du prix annuel Man Booker, car il récompense un auteur pour l’ensemble de son œuvre. Les finalistes sont choisis par un jury sans avoir été proposés par des éditeurs et peuvent provenir de partout dans le monde, pourvu que leur œuvre soit disponible en langue anglaise, même en traduction. Les dix finalistes de 2013 sont :

U. R. Ananthamurthy (Inde)
Aharon Appelfeld (Israël)
Lydia Davis (États-Unis)
Intizar Husain (Pakistan)
Yan Lianke (Chine)
Marie NDiaye (France)
Josip Novakovich (Canada)
Marilynne Robinson (États-Unis)
Vladimir Sorokine (Russie)
Peter Stamm (Suisse)