Un inédit d’Andersen retrouvé

C’est presqu’un conte de Noël. Un conte sur un conte. Un historien danois a découvert, aux Archives nationales du Danemark, le manuscrit d’un conte inédit de Hans Christian Andersen. Si l’auteur du XIXe siècle a écrit aussi des récits, des romans, de la poésie et quelques pièces de théâtre, c’est pour ses contes pour enfants qu’il devient incontournable et entre dans l’histoire. La petite fille aux allumettes ? C’est lui. Comme La petite sirène, Le vilain petit canard, Les habits neufs de l’empereur ou La princesse au petit pois, autant d’immortels parmi les quelque 150 contes qu’il commence à publier dès 1830. Le conte retrouvé, Bougie de suif, aurait été écrit entre 1822 et 1826 par un Andersen à peine dans la vingtaine et serait, selon l’heureux historien, le premier commis par l’auteur. Le manuscrit, écrit à la main, à l’encre, sur des pages déjà jaunies, tout court, est un micro-conte qui narre la vie d’une bougie oubliée, malheureuse de ne pas accomplir son destin en brillant de tous ses feux. On peut lire dans son entièreté cette histoire oubliée, en anglais, sur le site du journal danois Politiken sur bit.ly/UUssRP

À voir en vidéo