Le Salon du livre de Québec

Photo: Illustration: Christian Tiffet

Le Salon international du livre de Québec continue de transmettre le goût de lire. Le goût de lire tous les livres, venus de partout, transmis par les éditeurs et les 950 auteurs qui planteront leurs plumes dans la Vieille Capitale.

L'Espace de la diversité revient avec ses stands d'auteurs haïtiens et amérindiens. Quelques Européens se glissent cette année dans ce lieu, pensé par l'éditeur de Mémoire d'encrier, Rodney St-Éloi, et dont le succès l'an dernier avait surpris tout le monde.

S'ajoute une délégation de huit auteurs — poètes, romanciers, professeurs — catalans, pour une touche d'un exotisme autre. «On cherche depuis des années à provoquer des projets de coédition, raconte en entrevue le président-directeur général Philippe Sauvageau. On a reçu déjà des délégations de la Serbie et du Mexique.»

L'inénarrable Dany Laferrière préside le Salon cette année. «Je me souviens, a-t-il dit au Devoir, qu'on avait demandé à Jorge Luis Borges, au moment où il est devenu directeur de la Bibliothèque de Buenos Aires, pourquoi il se sentait légitime à ce poste. Il avait simplement répondu qu'il n'avait fait que lire sa vie durant. Pour donner le goût de la lecture, il faut soi-même être un lecteur passionné, et c'est ce que je suis.» À ses côtés: les invités d'honneur Johanne Mercier, Denise Bombardier, Jean Désy, les bédéistes Delaf et Dubuc, et le chanteur et nouvel auteur Daniel Lavoie.

À la programmation: tables rondes, rencontres d'auteurs, animations et lectures se succèdent. Les jeunes lecteurs sont particulièrement choyés: 42 spectacles s'adressent à eux, rappelle Philippe Sauvageau. «On a encore été obligés de refuser des groupes d'enfants cette année. On ne peut en accueillir plus de 15 500. Ajoutez ceux qui viennent avec leurs parents, ça monte à 23 000 jeunes. Les éditeurs nous ont demandé d'ouvrir plus tôt, dès 9h, pour les accueillir; ils les acceptent, les laissent s'asseoir par terre dans leurs stands.» Rien de tel pour électriser l'ambiance d'un centre de congrès.

Rendez-vous, donc, du 11 au 15 avril.