Moisson de prix au Salon du livre

Les Grands Prix du public ont pour leur part couronné Revenir de loin (Boréal), le dernier roman de Marie Laberge, pour le volet littérature, et Tintin et le Québec (Hurtubise), un essai de Tristan Demers, pour le volet «vie pratique».

Le Prix des écrivains francophones d'Amérique a par ail-leurs été remis samedi à Francis Malka pour La noyade du marchand de parapluie (Hurtubise). Ce roman met en scène un jeune cordonnier qui vit malgré lui ce qu'il entreprend d'écrire dans un livre. La noyade du marchand de parapluie a déjà reçu le Grand Prix littéraire de la Montérégie.

Vendredi soir, le prix Fleury-Mesplet, du nom du premier imprimeur québécois, a été décerné à Jeanne Lemire. Ce prix honore ceux qui contribuent à l'évolution et aux avancées de l'édition québécoise. Jeanne Lemire anime depuis 2006 la Librairie Paulines, rue Masson à Montréal. Elle s'est impliquée par exemple au sein de l'Association des libraires du Québec, à la Commission du livre de la SODEC et à la Corporation du Salon du livre de Montréal, après avoir travaillé en imprimerie et dans diverses activités de promotion du livre. Ce prix lui a été remis lors de la soirée des éditeurs, où l'on a aussi souligné le centenaire des éditions Gallimard. Le représentant de la maison, Rolf Puls, a annoncé ces derniers jours qu'il quitterait ses fonctions en fin d'année après avoir oeuvré pendant plus de quarante ans à la diffusion et à la promotion en Amérique des titres du célèbre éditeur parisien.

On connaîtra aujourd'hui le nom du lauréat du prix Québec/Wallonie-Bruxelles. Le Salon du livre de Montréal se termine aujourd'hui.

À voir en vidéo