En bref - Isabelle Arsenault dans le palmarès du New York Times

La première est remarquée. La Montréalaise Isabelle Arsenault est devenue hier la première illustratrice québécoise en 60 ans à entrer dans la prestigieuse liste des meilleurs livres de l'année publiée par le New York Times.

Le titre Migrant (Groundwood Books), dans lequel elle met en image une histoire signée Maxime Trottier, a été retenu par le jury comme l'un des dix meilleurs livres pour enfants de 2011. Une critique a été présentée dans la section Book Review d'hier. Figure montante de l'illustration au Québec, Mme Arsenault a près d'une dizaine de livres jeunesse à son actif.