Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général sont connus

Les noms des 68 auteurs, illustrateurs et traducteurs de langue française et anglaise qui courent la chance de remporter un Prix littéraire du Gouverneur général ont été dévoilés hier.

Traditionnellement, parmi les sept catégories littéraires, celle qui demeure la plus en vue concerne les romans et les nouvelles. Cette année, la lutte se jouera entre Alain Beaulieu (Le postier passila), Jean-Simon Desrochers (Le sablier des solitudes), Tassia Trifiatis (Mère-grand), Mélanie Vincelette (Polynie) et Perrine Leblanc (L'homme blanc).

Dans la catégorie des essais, notre collaborateur de longue date Georges Leroux est au nombre des finalistes pour Wanderer: essai sur le voyage d'hiver de Franz Schubert, en compagnie de Karine Cellard pour Leçons de littérature, Henri Dorion et Jean-Paul Lacasse pour Le Québec, territoire incertain, Catherine Leclerc pour Des langues en partage? et Patrick Tillard pour De Bartleby aux écrivains négatifs.

Le dramaturge Wajdi Mouawad, pour sa pièce Journée de noces chez les Cro-Magnon, est l'un des finalistes dans la catégorie réservée aux dramaturges. Les autres finalistes en théâtre sont Normand Chaurette, Steve Gagnon, Pier-Luc Lasalle et Étienne Lepage.

Du côté de la poésie, on trouve Martine Audet (Je demande pardon à l'espèce qui brille), Roger Des Roches (Le nouveau temps du verbe être), Patrick Lafontaine (Grève du zèle) et Jean-François Poupart (L'or de Klimt).

La liste complète des finalistes de cette 75e remise de prix est disponible sur le site Internet du Conseil des arts du Canada.

Cinq finalistes ont été retenus dans chacune des sections française et anglaise, à l'exception d'une seule (Traduction de l'anglais vers le français), qui en compte seulement trois.

Les lauréats seront connus le 15 novembre. Leurs noms seront dévoilés lors d'une cérémonie qui aura lieu à Toronto. Quelques jours après, soit le 24 novembre, le représentant de la reine au pays, le gouverneur général David Johnston, les accueillera à Rideau Hall pour la cérémonie officielle de remise de prix. Chaque lauréat empochera 25 000 $. L'éditeur de chaque ouvrage gagnant recevra un montant de 3000 $. Quant aux finalistes, ils auront droit à une bourse de 1000 $.

***

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo