En bref - Lettre de Descartes à Hobbes

Une lettre retrouvée de Descartes adressée à Hobbes a été donnée à l'Institut de France. Cette lettre importante datée de 1641 avait, semble-t-il, été volée au XIXe siècle.

Le philosophe français avait adressé sa missive à son confrère par l'entremise du père Mersenne. Dans cette lettre, Descartes répond aux objections faites par Hobbes à sa Dioptrique (1637).
4 commentaires
  • Frédéric Jeanbart - Inscrit 18 juin 2011 12 h 18

    C'est tout?

    Que contenait cette lettre? Était-ce réellement une "missive" (car une "missive" se dit d'une lettre qui est remise entre les mains d'une personne qui doit la faire parvenir au plus vite - c'est la définition)? Que contenait cette lettre, en réponse à quelles objections de Hobbes pour justifier une "urgence de répondre" (la missive)?

    ... Tant qu'à publier une telle nouvelle, autant user du "Devoir" journalistique pour la donner la nouvelle... ;-)

  • Frédéric Jeanbart - Inscrit 18 juin 2011 13 h 36

    Mais chez nous qu'en est-il?

    Un autre article du Devoir en parle un peu plus, intitulé "Après un périple d'un siècle et demi - Une lettre de Descartes restituée à la France".

    Et je ne peux qu'évoquer naturellement la comparaison avec le Québec dont on a retrouvé des documents historiques volés, pour se retrouver dans un musée américain. Avec la France, cela a été rondement, je cite «La décision de remettre la lettre a été instantanée», a expliqué Stephen Emerson.

    Mais ici? Charest s'en lave les mains, scandaleux! Pas étonnant venant d'un individu qui imposa le révisionnisme dans les cours d'histoire, sous prétexte qu'il "faille que cela concorde avec l'idéologie du pouvoir d'aujourd'hui", comme si ce n'était rien d'autre qu'un instrument de propagande... Il faut être une graine de dictateur tel que Napoléon pour prétendre que "c'est le pouvoir qui façonne l'histoire", en tout cas on en a détourné le sens premier : dans plusieurs décennies, à ce rythme c'est Charest qui passera pour un individu de catégorie "Grande Noirceur", et ce par de VRAIS historiens se conformant à leur éthique et leurs méthodes usant de rationalité scientifique...

  • Michel Boucher - Abonné 19 juin 2011 15 h 05

    Merci pour ce lien!

    Grâce à ce lien, nous en savons un peu plus du rapport entre Hobbes et Descartes, même s'il n'était pas des plus chaleureux (sic!)