Livres - Voyage dans les mots et les lieux

Le Devoir Collaboration spéciale

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Un Noël différent? Lire et faire lire. Des auteurs racontent et des scientifiques expliquent. Dictionnaires, encyclopédies, romans et récits sont en attente de lecteurs et lectrices.Aux Éditions des Busclats, Marie-Claude Char et Michèle Gazier ont entrepris de «publier des écrivains reconnus à qui elles demandent de faire un pas de côté». Cette «fantaisie», ce «coin de leur jardin secret», ce «voyage inattendu dans leur imaginaire» commence bien, grâce à Quatre villes profanes et un paradis, d'Edouardo Manet. Voici des nouvelles épatantes, qui vous promènent au Pays basque, à Boston, à Londres et au Mexique, sous le soleil et en plein complot, ou sur un terrain idéal pour une initiation. En outre, l'ouvrage tient dans une main et il est beau.

Inédit et dans un format de poche, Kyoto Limited Express, de l'excellent Olivier Adam, campe une histoire fictive inspirée par un réel voyage à Kyoto. Des photos du monde nippon, signées Arnaud Auzouy, accompagnent chaque page du texte. Ce superbe envol fait rêver de paysages ravissants, entre des visages parfaits, des scènes de vie croquées et des traditions préservées.

Autre joli cadeau. De Martin Page, romancier, et Quentin Faucompré, illustrateur, sept nouvelles drolatiques, regroupées sous le titre La Mauvaise Habitude d'être soi, racontent l'étrange aventure de la perte de son identité. Facile à lire, bien fait, fantaisiste, absurde, surréaliste, décapant. Et les dessins dans les textes sont amusants. C'est le moment de s'évader, sans se forcer, dans un coin singulier qui déménage.

Toujours à recommander, les nouvelles de Claire Castillon, Les Bulles (Fayard). Tout ce qui germe dans la tête n'en finit pas d'exploser, si bien que ces boîtes à surprise font de très jolis instantanés. Il y aura aussi des succès confirmés, en poche: L'Homme qui voulait être heureux, best-seller de Laurent Gounelle, revenu de Bali, ou le polar sentimental, sis en Californie, Que serais-je sans toi?, de Guillaume Musso. On voyage chez Pocket avec toutes sortes de gens.

Que pensent les bêtes? Pour désapprendre le sérieux, l'ennui, l'âge de raison, Dominique Zehrfuss propose Peau de caniche, au Mercure de France. La sérieuse maison d'édition se penche ici sur le monde vu par les yeux d'un chien. On embarque dans ce curieux conte au départ de la Tunisie.

Savoir


Et si ces voyages ont des destinations qui vous surprennent, alors, pour identifier «objectivement» les lieux nommés, ouvrez un Dixel, cette toute nouvelle édition du dictionnaire complet qu'édite Le Robert: 28 000 noms propres, 800 dossiers encyclopédiques et, comme en prime, 58 000 mots définis. L'ouvrage, tout en couleur, se décline alphabétiquement et même les légendes de photo y sont informatives. On pourrait dire qu'à 54,95 $ l'ouvrage de 2112 pages est une aubaine, d'autant plus que chaque exemplaire a son «code» qui donne accès au dictionnaire intégral dans Internet.

Et, pour les curieux, les 200 Questions de la vie. Réponses de la science qu'a compilées Science et vie leur imposeront un tour de pages: on y apprend, pauvres de nous, que les réserves mondiales de charbon assurent une source énergétique valable pour encore deux siècles, tout comme on se fait expliquer que le sourire de la Joconde, sans en être un, en est un! Et aux divers quand?, comment?, pourquoi?, on trouve des réponses. Et pourquoi les feuilles des arbres tombent-elles? À vous d'aller voir.


Le Devoir