Beaux livres

Après 328 ouvrages et 23 564 articles sur les escaliers de Montréal, voici un livre où on a plutôt choisi de nous faire entrer par la porte arrière des demeures de la métropole, en passant par ses innombrables ruelles.

Fenêtres ouvertes sur l'intimité des résidants et de leur univers, ces ruelles forment autant d'artères sans nom par où coulent bien des émotions. Et c'est ce que le photographe Maxime Lefin a cherché à débusquer en promenant son oeil au hasard d'une partie des 450 kilomètres de ce réseau d'arrière-cours, et en publiant la somme de ses pérégrinations citadines dans Ruelles de Montréal (Maxime Lefin et Nicolle Lacelle, Broquet, 2010, 144 pages).

Ici, un tacot tocard tombe en désuétude; là, les vieilles tôles cabossées d'un shed dégingandé menacent de s'écrouler; là encore, de petits bijoux d'aménagements coquets enluminent les lieux, des sculptures tarabiscotées s'exposent, une ancienne porte cochère, une autre cachère se déploient sur fond d'asphaltes rabougris...

Jonchées de détritus par endroits, impeccablement proprettes ailleurs, investies par la marmaille ou dominées par des matous miteux matant les minettes, les ruelles montréalaises forment de foisonnants milieux de vie, mais aussi d'éloquents témoignages d'urbanité.

Qu'elles soient jungles urbaines ou bien lieux froids et glauques où le pire semble pouvoir se produire, elles servent souvent de canevas à l'élan furtif de quelque graffiteur, ou au geste plus posé du muraliste, dont on fait ici l'éloge pictural, entre autres chapitres de ce livre.

Mais jamais ne dévoile-t-on où ont été croqués ces clichés, été comme hiver, de jour comme de nuit, même si on reconnaît un peu du Mile-End, beaucoup du Plateau, un chouia d'Outremont et de Villeray... Après tout, n'est-ce pas dans la nature même de ces ruelles que de demeurer des jardins secrets?

Gary Lawrence

***

Les dalles de liège remplacent les tapis de sol et la laine de mouton remplace la fibre de verre isolante dans ce livre intitulé Design responsable - Guide et inspirations pour un nouvel art de vivre (éditions de La Martinière, 160 pages). Voici un recueil de trucs pratiques pour prendre le virage vert au quotidien.

Ce qui est dommage pour nous, c'est que le petit ouvrage très illustré recense et indique moult ressources (liens Internet, commerces, associations) basées en Europe francophone, particulièrement en France. Ce guide pratique du design responsable est donc ici un guide surtout théorique, mais combien intéressant. On y trouve la nature des peintures écologiques et des vaisselles basiques faites de bambou. La noix de coco est aussi en vedette grâce à ses fibres multiusages.

Des papiers peints chinois d'origine aux papiers de création numérisés qui émergent aujourd'hui, en passant par les papiers peints par des artistes comme Dalí, ce livre deviendra un objet de curiosité: Papiers peints - Le langage des murs (éditions de La Martinière, 240 pages).

Belles photos, beaux textes et de magnifiques récits historiques et artistiques font de cet ouvrage un travail à grand déploiement; on ne cesse de tourner les pages et de s'émerveiller devant une telle recherche, devant autant de richesses et de profondeurs liées à un sujet qui semble de prime abord si réduit.

Férus d'histoire, de décoration et d'arts visuels, ce livre vous tiendra longtemps compagnie en distillant mille plaisirs des yeux et de l'esprit.

Benoit Legault