L'actualité vue par 33 écrivains

Le Salon du livre de Montréal s'ouvre aujourd'hui. Pour l'occasion, Le Devoir propose une édition tout à fait exceptionnelle. C'est une grande première: trente-trois auteurs ont littéralement pris d'assaut le journal pour vous raconter les faits du jour, souvent avec une verve surprenante. Que des écrivains dans le journal d'aujourd'hui, de la première à la dernière page. Ils ont revu pour vous l'actualité, sous diverses formes, afin de montrer, une fois de plus, à quel point l'univers du livre est important pour Le Devoir.

Le bonheur de la littérature, nous le partageons en effet tous les jours avec nos lecteurs. Nous sommes d'ailleurs le seul quotidien francophone à offrir chaque fin de semaine un véritable cahier entièrement consacré aux livres. Pour ce numéro très spécial d'aujourd'hui, chaque écrivain a été jumelé à l'un de nos reporters. Vous avez entre les mains un hommage que Le Devoir tient à rendre à la littérature! Rendez-vous à notre kiosque du Salon du livre, stand 433.

***

Roland-Yves Carignan - Directeur de l'information
4 commentaires
  • Janie - Inscrite 17 novembre 2010 08 h 32

    Qu'elle belle édition ce matin....

    Merci Merci pour cette belle édition....
    J'étais si absorbée dans ma lecture ce matin que j'en ai oublié de descendre à ma station de métro ... diantre !!!! j'ai dû me retaper le trajet en sens inverse en terminant votre édition. Un pur plaisir !

    You made my day :-)

  • Robert Aird - Abonné 17 novembre 2010 09 h 01

    Formidable idée

    Vraiment, il n'y a que Le Devoir pour prendre de telle initiative. Superbe. Seulement, pour mieux représenter le Salon du livre, il aurait fallu que les auteurs de livres de cuisine et de livres pour enfants occupent le trois quart du journal!

  • Jacques Saint-Cyr - Inscrit 17 novembre 2010 09 h 45

    Excellente idée mais...

    Nous nous retrouvons encore avec des "citoyens" qui se prononcent sur un tas de problèmes qui sont complexes : économique, sociologique, scientifique, technologique, religieux....

    À quand une édition du Devoir qui donnera la parole aux seuls scientifiques? Aux philosophes? Aux ingénieurs? Aux médecins? Par exemple, à propos du gaz de schiste, à l'émission Découverte de dimanche dernier, en fin d'émission, on relayait les craintes d'un "ingénieur chimiste à la retraite" américain, comme si ce statut lui conférait toute l'autorité voulue. Or je suis ingénieur-chimiste à la retraite, j'ai travaillé en pétrochimie industrielle pendant quinze ans et dans les secteurs gouvernementaux de l'énergie et des mines pendant un autre quinze ans, mais j'avoue que les gaz de schiste, je n'y connais strictement rien.

    J'aime bien les écrivains, les artistes, les citoyens, nous bénéficions tous de la même liberté d'expression. Mais il y a aussi la "liberté de penser". Le Devoir devrait nous y aider. Je réclame des spécialistes, des vrais! Un exemple intéressant vient justement du Devoir, c'est la page de philosophie du samedi, toujours éclairante.

    Cette édition est tout de même extrêmement stimulante. Vive les écrivains.

  • Gaétan Sirois - Abonné 17 novembre 2010 13 h 56

    D'accord

    Oui, bravo à l'initiative du Devoir, mais je suis fatiguée de l'avis de tout un chacun. J'aimerais avoir l'avis de quelqu'un de compétent dans sa matière, oui aux ingénieurs, aux médecins, aux philosophes et à ceux ou celles qui sont spécialistes d'un domaine quand la question se pose.

    Estelle