François Gravel : sauvagement bon

Composée de six romans qui viennent d'être réunis en un seul volume aux éditions Québec Amérique, cette série, qui met en vedette les quatre membres du club littéraire des Cadavres exquis, mélange le mystère et le suspense, de même que la réalité et la fiction, grâce à une subtile utilisation de la mise en abyme.

Les personnages adolescents de Sauvage, surtout Steve Charbonneau, sont des écrivains en herbe. Par la puissance de la littérature, dont ils sont à la fois les créatures et les créateurs dans cette oeuvre, ils deviennent les héros de leur propre vie.

Vraie vie et imaginaire

L'Araignée sauvage et Sales crapauds, les deuxième et sixième romans de cette série sans temps mort, sont de véritables petits chefs-d'oeuvre. Ils illustrent, de saisissante façon, que la vraie vie et l'imaginaire littéraire doivent se nourrir mutuellement pour garder vivante la flamme aventurière de l'existence.

Une belle leçon, donc, mais d'abord un plaisir pour les lecteurs, qu'ils soient ados ou adultes.

***

Sauvage
François Gravel
Québec Amérique
Montréal, 2010, 856 pages

***

Collaborateur du Devoir