Bande dessinée - Paul va s'exposer à Paris

La consécration se poursuit pour le bédéiste Michel Rabagliati et son personnage Paul. Après avoir remporté le Prix du public lors du dernier Festival international de la bande dessinée à Angoulême en France, l'auteur va se retrouver, à la fin du mois de mars, au coeur d'une importante exposition à Paris.

Baptisée tout simplement Paul à Paris, cette mise en relief de l'univers de Rabagliati doit ouvrir ses portes le 29 mars au Centre culturel canadien de la rue Constantine. Et ce, pour un mois. Les planches originales puisées dans les six tomes des aventures de Paul vont y être sous les projecteurs.

«C'est un autre cadeau», a indiqué au Devoir, ces derniers jours, M. Rabagliati, qui va être présent pour l'inauguration de l'exposition.

Avec en main son prestigieux prix remporté à Angoulême, véritable Oscar de la bande dessinée, le père de Paul va en effet commencer une vaste tournée de 10 jours de promotion en France et en Belgique, dès la fin du mois, a annoncé hier son éditeur, La Pastèque. Sept villes sont au programme, mais aussi plusieurs séances de dédicaces dans la vaste chaîne de librairies FNAC, qui est l'un des commanditaires du prix qui lui a été remis.

Fin janvier, Rabagliati est devenu le premier auteur du Québec à se voir décerner un prestigieux prix Fauve à Angoulême. La chose est d'autant plus remarquable que c'est le public qui a décrété cet honneur, au terme d'un vote populaire, pour le dernier volet de sa série, Paul à Québec. oeuvre sensible et intimiste qui plonge le lecteur dans le rapport à la mort, quand elle frappe dans le cercle familial, le titre croisait pourtant le fer avec des rivaux de taille, dont le Blast de Manu Larcenet ou encore le dernier tome d'Il était une fois en France de Nury et Vallée.