En bref - Rushdie souhaite écrire le récit de sa clandestinité

Atlanta — Le romancier britannique d'origine indienne Salman Rushdie a annoncé mardi qu'il comptait écrire le récit de ses dix ans passés dans la clandestinité après la fatwa de l'ayatollah Khomeini appelant les musulmans à l'assassiner pour Les Versets sataniques.

«C'est mon histoire et, à un certain moment, il faut qu'elle soit racontée. Ce moment approche, je crois», a-t-il déclaré lors de la présentation d'une exposition consacrée à son oeuvre, qui ouvrira au public demain à l'Université Emory d'Atlanta, en Géorgie. Des manuscrits, des photos, des cartes et des lettres de soutien datant d'après l'édit religieux du guide de la Révolution islamique en Iran y sont présentés. «Quand c'était dans des cartons ou des ordinateurs, ç'aurait été très, très difficile, mais maintenant tout est organisé», a poursuivi Sir Salman, 62 ans. Anobli en 2007 par la reine d'Angleterre Elisabeth II, il donne désormais des cours aux étudiants de l'Université d'Emory. Publiés fin 1988, Les Versets sataniques ont séduit la critique mais déclenché de vives protestations, des musulmans en colère brûlant des exemplaires en public et manifestant un peu partout dans le monde. Le 14 février 1989, l'ayatollah Khomeini lançait la fatwa appelant à assassiner le romancier. Salman Rushdie, qui vivait à Londres et était déjà un écrivain reconnu, a alors été contraint d'entrer dans la clandestinité pendant une dizaine d'années, sous la protection du Royaume-Uni.
1 commentaire
  • Geoffroi - Inscrit 1 mars 2010 11 h 01

    Inquiétante attitude

    « Le 16 mars 1989, l'Organisation de la conférence islamique, réunissant les ministres des Affaires étrangères des quarante-quatre pays membres, condamnent à leur tour les « Versets sataniques », mais se bornent à exiger l'interdiction du livre, à recommander l'adoption « de législation nécessaire à la protection des idées religieuses d'autrui » et à affirmer que l'auteur « est considéré comme hérétique ». Cette position qui semble plus modérée, affirme de fait leur refus d'admettre que la loi de l'Islam ne puisse s'appliquer dans les États non-musulmans et leur accord d'abandonner Salman Rushdie à la sentence de mort promise aux hérétiques et renégats de la religion musulmane. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Versets_satanique