En bref - Susan Sontag, journaux et carnets

Pour mieux connaître la romancière et intellectuelle américaine Susan Sontag (1933-2004), la lecture de Renaître (Christian Bourgois éditeur) s'impose. Dans ce premier tome de fragments tirés de journaux et de carnets personnels, on trouve l'expression d'une personnalité déjà forte, mais visiblement en plein effort de construction.

Les textes réunis dans ce livre, souvent de simples annotations rapides, courent à la vitesse de l'éclair entre 1947 à 1963. On y trouve les signes d'une exigence très grande envers elle-même, une volonté d'écrire très tôt de la fiction et l'expression d'un rapport au monde fondé sur une passion de la culture. On y voit aussi une certaine conception de sa propre grandeur, qui s'exprime assez bien dans ce petit extrait par exemple: «Une aristocratie de la sensibilité aussi bien qu'une aristocratie de l'intellect. N'aime pas du tout, mais pas du tout être traitée en plébéienne!»