Le XIXe siècle littéraire en téléchargement gratuit

Dès le printemps, la British Library rendra plus de 65 000 de ses oeuvres littéraires du XIXe siècle — souvent des premières éditions rares — accessibles gratuitement en ligne. Selon le Times Online, l'institution britannique s'est associée à Microsoft qui finance son projet de bibliothèque numérique.

Les détenteurs de lecteurs de marque Kindle pourront ainsi lire en format numérique les romans de Charles Dickens, Jane Austen et de milliers d'autres auteurs inconnus tirés directement de la collection originale de la prestigieuse bibliothèque. Près de 40 % de cette collection demeure introuvable ailleurs. Certains blogues et sites littéraires s'interrogeaient d'ailleurs hier sur la pertinence de limiter l'accès aux utilisateurs du Kindle.

Le public aura aussi l'option de commander sur Amazon les versions imprimées des oeuvres. Ces copies, vendues entre 15 et 20 livres (entre 25 et 33 $) auront la même apparence que leur modèle, souvent de rares éditions du XIXe siècle qui en valent au moins dix fois plus, avec leur typographie particulière et leurs illustrations d'époque.

«Libérer des livres historiques des rayons a le potentiel de révolutionner l'accès aux plus riches ressources littéraires du monde», a déclaré le président de la British Library, Lynne Brindley.

La numérisation va bon train depuis trois ans. Elle se concentre pour l'instant sur le XIXe siècle puisque ces titres sont libérés de droits. En Grande-Bretagne, les oeuvres tombent dans le domaine public 70 ans après la mort de leur auteur.

La British Library entend poursuivre son projet avec ses ouvrages du XXe siècle déjà libérés de droits, mais n'a rien enclenché côté financement. L'institution, qui reçoit 100 millions de livres (167 millions de dollars canadiens) du gouvernement britannique, n'a pas voulu révéler le montant déboursé par Microsoft, indiquant simplement qu'il s'agissait d'une contribution «très généreuse», toujours selon le Times Online.