Littérature sud-américaine - Des nouvelles du Chili

Ainsi, un soldat arrête la famille de son ancien coéquipier de football et fait preuve de zèle («de ce zèle qui se manifeste par la crosse et la bouche de son arme») pour ne pas être soupçonné de sympathie envers les «extrémistes» (Je vous le jure, c'était par amitié). Dans Le Taureau, nouvelle sanglante et grotesque, un propriétaire foncier qui a dû composer avec la réforme agraire sous Allende se venge cruellement des paysans qui ont profité de la situation: ces derniers, habillés de rouge, sont attachés aux peupliers pendant que leur bourreau va chercher des taureaux dans la plaine. Sur un mode plus léger (tout est relatif), pendant que le bruit des bottes résonne à Santiago du Chili, un homme (en exil) et une femme vacillent, ivres de désir et de danger permanent (Le Bal des solitaires).

Les nouvelles ne relèvent pas toutes de la tragédie politique. Nous sont aussi racontés la vie urbaine et les problèmes existentiels des Chiliens à partir des années 1990, sous le régime démocratique. Dans Oulianov rend visite à son père, nous sommes témoins d'une âpre discussion: un fils ne partageant pas les préoccupations idéologiques de son père lui demande d'abandonner ses convictions: «Un homme ne se rend jamais», répond le père. «Un homme ne se rend que par amour.» Bouleversant de sincérité.

S'ajoutent à ce répertoire des histoires d'amour heureuses (Flora) ou fantasmées (L'autre, dehors), des récits crépusculaires, noirs ou désespérés qui contrastent avec l'image tropicale qui colle si souvent à ce continent (Équilibre précaire, De l'autre côté de la rue). Des nouvelles inclassables innovent dans des styles esthétiques originaux (Nostalgie de Sandino).

En revanche, on trouve peu de nouvelles oniriques associées au réalisme magique. Voir Buñuel en compagnie s'en approche, avec un personnage féminin qui paraît sorti des tableaux sensuels de Goya. Enfin, Le temps efface tout rappelle explicitement les origines amérindiennes — ici les Mapuche — du pays.

Le Chili possède une tradition littéraire d'une grande richesse et peut s'enorgueillir de deux Prix Nobel (Gabriela Mistral et Pablo Neruda). Les nouvelles rassemblées dans cette anthologie montrent le dynamisme et la vivacité de cette littérature. Les vingt-six auteurs sélectionnés pour ce panorama de la nouvelle chilienne contemporaine participent activement à la vie littéraire, culturelle et universitaire du Chili. Ils sont poètes, nouvellistes, romanciers, éditeurs, journalistes, professeurs.

Une certaine géographie de l'imaginaire nous relie sans aucun doute aux nouvelles de nos voisins du Sud et de leur pays à l'extrémité d'un continent qui est aussi le nôtre. À vous lecteurs de découvrir cet imaginaire.

***

Nouvelles du Chili
Anthologie de la nouvelle chilienne actuelle
Traduit de l'espagnol (Chili) par Nahed Nadia Noureddine, Marie-Ève Létourneau-Leblond et Louis
JolicoeurÉditions de l'Instant même
Québec, 2009, 270 pages

***

Collaboratrice du Devoir

À voir en vidéo